Patrick Fiori
Plus Je Pense € Toi

Pour les jours silencieux, où j'écoute tomber la pluie,
Et les matins frileux qui me font regretter nos nuits.
Pour toutes ces différences qui créent l'indifférence, depuis,
Pour les heures passées à regarder tourner l'ennui.

Et les trésors cachés qu'on enterre à jamais sans vie,
Pour tous les souvenirs qui 's'ennuient à mourir, et puis,
Plus je pense à toi et plus encore je m'aperçois
Que le temps qui passe ne me guérira pas.
Rien ne te remplace, je manque de toi, je meurs de toi,
Et je m'aperçois que tu manques à l'espace.

Pour cacher mes erreurs que je commets par cœur, et si,
Au profit du bonheur, j'échangeais la douleur sans bruit.
Pour ces sommeils qui dansent, comme des récompenses enfuies,
Quand le bleu des nuances devient gris de souffrance, aussi.

Pour les soleils violets que tu dissimulais meurtrie,
Et les rires empruntés qui te raccrochaient à la vie.
Plus je pense à toi et plus encore je m'aperçois
Que le temps qui passe ne me guérira pas.

Rien ne te remplace, je manque de toi, je meurs de toi,
Et je m'aperçois que tu manques à l'espace.
Laisse-moi respirer, juste une heure encore,
Cette fleur fanée, puisque la mort a pris tout l'amour d'une vie.

Plus je pense à toi et plus encore je m'aperçois
Que le temps qui passe ne me guérira pas.
Rien ne te remplace, je manque de toi, je meurs de toi,
Et je m'aperçois, que tu manques à l'espace.

Laisse-moi respirer, puisque la mort a pris tout l'amour d'une vie,
Cette fleur fanée, même si la mort a pris tout l'amour d'une vie.
Pour les jours silencieux, où j'écoute tomber la pluie,
Et les matins de dieu je te regrette chaque nuit.


Mirror lyrics:

Et les matins de dieu je te regrette chaque nuit.
Pour les jours silencieux, où j'écoute tomber la pluie,
Cette fleur fanée, même si la mort a pris tout l'amour d'une vie.
Laisse-moi respirer, puisque la mort a pris tout l'amour d'une vie,

Et je m'aperçois, que tu manques à l'espace.
Rien ne te remplace, je manque de toi, je meurs de toi,
Que le temps qui passe ne me guérira pas.
Plus je pense à toi et plus encore je m'aperçois

Cette fleur fanée, puisque la mort a pris tout l'amour d'une vie.
Laisse-moi respirer, juste une heure encore,
Et je m'aperçois que tu manques à l'espace.
Rien ne te remplace, je manque de toi, je meurs de toi,

Que le temps qui passe ne me guérira pas.
Plus je pense à toi et plus encore je m'aperçois
Et les rires empruntés qui te raccrochaient à la vie.
Pour les soleils violets que tu dissimulais meurtrie,

Quand le bleu des nuances devient gris de souffrance, aussi.
Pour ces sommeils qui dansent, comme des récompenses enfuies,
Au profit du bonheur, j'échangeais la douleur sans bruit.
Pour cacher mes erreurs que je commets par cœur, et si,

Et je m'aperçois que tu manques à l'espace.
Rien ne te remplace, je manque de toi, je meurs de toi,
Que le temps qui passe ne me guérira pas.
Plus je pense à toi et plus encore je m'aperçois
Pour tous les souvenirs qui 's'ennuient à mourir, et puis,
Et les trésors cachés qu'on enterre à jamais sans vie,

Pour les heures passées à regarder tourner l'ennui.
Pour toutes ces différences qui créent l'indifférence, depuis,
Et les matins frileux qui me font regretter nos nuits.
Pour les jours silencieux, où j'écoute tomber la pluie,


Relevant Tags:
PPlus JJe PPense € TToi lus e ense € oi lPus eJ ePnse € oTi 0lus ke 0ense ッ€ foi 0Plus kJe 0Pense € fToi P0lus Jke P0ense ⃂ Tfoi
llus ie lense € 5oi lPlus iJe lPense ヂ 5Toi Pllus Jie Plense ヂ T5oi olus me oense ₂ hoi oPlus mJe oPense hToi Polus Jme Poense ⬂ Thoi
ne Peense € yoi Pus nJe Pnse yToi Puls Jne Pnese € Tyoi Pkus he Psnse 6oi Pklus hJe Psense 6Toi Plkus Jhe Pesnse T6oi
Pous ue P3nse goi uJe P3ense gToi Plous Jue Pe3nse Tgoi Ppus Jee Pfnse roi Pplus J Pfense rToi Plpus Je Pefnse Troi
Pluus Js Prnse Tooi Pls Jse Prense Ti Plsu Jes Pernse Tio Plhs J3 P4nse Tki Plhus J3e P4ense Tkoi Pluhs Je3 Pe4nse Toki
Pl7s Jf Pdnse T9i Pl7us Jfe Pdense T9oi Plu7s Jef Pednse To9i Plks Jr Pwnse T0i Jre Pwense T0oi Pluks Jer Pewnse To0i
Plis J4 Pennse Tli Plius J4e Pese Tloi Pluis Je4 Pesne Toli Pl8s Jd Pemse Tii Pl8us Jde Pemnse Tioi Plu8s Jed Penmse Toii
Pljs Jw Pehse Pljus Jwe Pehnse To Plujs Jew Penhse Toi Plys Pejse Toj



HOME
Popular Songs:
the last song

il chierico grigio

nobody but you

mi mundo perfecto

thank you

what kind of fool (duet with barry gibb)

my clock explodes pt. ii

the other me

be good

loving strangers

lazy mary

like some good ol' boy

daddy learned to fly

los pecados de amor

muchachos, esta noche me emborracho

lost

piney wood hills

du kjenner ikkje meg

crash

nonplussed

(C) 2012 MirrorLyrics. All rights reserved. contact us